Licences de casinos en ligne fiables

Jouer Enligne FR Quels sont les licences de casinos en ligne les plus fiables
par Zoe Harper
14/10/2018

Le marché des casinos en ligne comprend aujourd’hui plus de 1000 plateformes différentes de par le monde. Les joueurs ont donc un choix conséquent à faire pour pouvoir jouer...

Quels sont les casinos vraiment honnêtes ? Quelles sont les licences fiables ? Qu’est-ce qu’une licence de casino en ligne ? A quoi servent-elles ?

La plus grande crainte des joueurs, c’est de s’inscrire sur un casino malhonnête. Un casino qui ne va pas leur payer leurs gains. Pour ne pas se tromper, il y une solution simple : la licence qui agrémente le casino en ligne. En effet, selon la licence vous pouvez connaitre la fiabilité du casino. Il y plusieurs licences dans le monde, comprenant des licences strict avec les casinos sans laisser un seul débordement, et d’autre qui sont un peu plus laxiste avec les casinos. Une licence, appelée aussi certificat, s’octroie par une autorité gouvernementale qui assure une certaine ligne conductrice à suivre pour éviter tout litiges avec des joueurs, puisque la licence peut s’obtenir à condition que le casino respecte de façon strict les normes imposées par organisme. De plus, et je tiens à souligner ce point, il n’existe (toujours pas) une harmonisation des licences ou de licence international, d’où l’intérêt de vérifier a quoi se réfère le casino. Entre elles, les licences ne se valent pas, donc, un certificat de licence ne suffit pas.

Prudence avec les licences! 

Dans le monde des casinos en ligne, chaque plateforme se réfère à une licence, il est vrai qu’il y en a qui sont correct à 100%, mais il y en a ou il faut savoir faire attention et faire preuve de prudence. Donc pour éviter de jouer sur un casino véreux, voici quelques licences qui sont normalement correct avec le suivi des joueurs, mais il peut y arrivé que certaines d’entre elles vous fassent regretter d’avoir joué.

·        Antigua : Cette licence antillaise a su s’imposer dans le secteur de l’e-gaming, même si quelques conflits la bordent encore comme par exemple, avec l’Organisation Mondiale du Commerce. Depuis cela, chaque opérateur faisant appel à elle se doit souscrire à la Direction des Jeux Offshore une demande. En cas d’approbation de cette demande les conditions sont : un versement de 70 000 dollars avec une taxe de 3% annuelle.

·        Curaçao : est l’une des licences les plus anciennes. En effet, proposant l’une des taxations les plus avantageuses du marché, avec 2% des bénéfices nets. Les admissions se font en deux étapes : tout d’abord l’opérateur doit fait une demande d’admission sur dossier à la Curaçao Internet Gaming Association, suivi d’une enquête approfondie. Si l’admission est acceptée, la licence demande à chaque opérateur un dépôt de 60 000 florins des Antilles néerlandaises, puis 10 000 de mensualité pendant 2 ans. Le gros défaut de cette licence est qu’elle ne s’implique pas sur les litiges entre casinos et joueurs. En d’autre terme, les casinos sont presque autonomes sur leur politique.

·        Kahnawake : est une réserve indienne située au Canada, proposant une licence de casinos en ligne. Mais depuis quelque temps, cette dernière est remise en question. Parce qu’elle pourrait attribuer sa licence à n’importe quels casinos et non seulement à ceux de qualité. Par ailleurs, lorsque la licence est accordée à un casino en ligne, elle demande une taxe de 5 000 dollars dollars puis une autre de 15 000 et enfin une de 10 000 pour renouvellement annuel. De plus, c’est elle-même qui gère les conflits/litiges.

Malte : cette licence rencontre actuellement plusieurs problèmes, notamment les joueurs qui ne sentent pas aider voir même protéger par cette dernière, malgré des procédures en place et en vigueur. Sur le papier cette licence à tout de correct : demandant à chaque casinos voulant souscrire, une preuve que son logiciel a été testé  pendant environ 1 semestre afin de prouver de sa qualité et de signer une charte portant sur la sécurité et la protection des joueurs. Enfin, si l’admission est faite, alors l’opérateur devra s’acquitter de 2 000 lires maltaises de paiement, puis 3 000 de taxe mensuelle. En outre, même s’il y a de nombreuse plaintes, l’autorité reste innactive et choisi de ne pas intervenir.

Tout d’abord, il y a les licences qui sont totalement fiables, et qui sont très vigilantes sur l’éthique de leurs casinos partenaires et également sur la sécurité des joueurs. Ces licences demandent pour la plupart du temps plusieurs examens sur les casinos demandant leurs licences afin de connaitre et de savoir si ces derniers sont « corrects ». Mais attention : certains casinos ne disent pas la vérité sur leur licence, donc je vous conseille de bien vérifier de quelle licence ils se réclament.

·         Alderney : Généralement pour être la petite ile anglo-normande aux avantages fiscaux (paradis fiscal). Pour posséder cette licence gouvernementale, les casinos en ligne doivent passer une batterie d’examens stricts pour avoir le top du top de la licence. La chose rassurante avec cette licence, c’est que les entreprises doit prouver pas une enquête externe ou interne que leur casinos est équitable et que leur logiciel est approuvé. A titre informatif : les casinos en ligne devront débourser pour l’avoir 70 000 livres sterling par an.

·         Gibraltar : Possède l’un des règlements les plus stricts du marché. En effet, pour adhérer à cette licence, ce territoire d’outre-mer, pour l’entreprise souhaitant s’installer, ils veulent s’assurer de la légitimité du casino. Gibraltar est surement la juridiction la plus compétente et plus fiable du secteur. En effet, pour éligible à cette licence il faut être une société stable et puis bien établie. En d’autre terme, pour être un casino sous licence, il faut que l’entreprise est base financière bien établie, et proposer un chiffre d’affaire en détail. Si tous ces critères ne sont pas remplies, il n’y aucune chance de la posséder. Enfin, cette licence fait partie de « liste blanche ».

·         L’ile du Man : elle se situe dans la mer d’Irlande, considérée comme un paradis fiscaux. Mais cela ne veut pas dire qu’elle est laxiste avec les entreprises partenaires. En effet, chaque casino est examiné au peigne fin. De plus, cette licence marche par candidature, un fois que le casino à envoyer ca candidature, il y a une commission qui déterminera si ce dernier est capable ou est dans la mesure d’obtenir une licence. Pour les entreprise de casino en ligne posséder cette licence leur coutera 35 000 livres sterling et d’une taxe de 1.5%. Désormais, l’ile est reconnue mondialement et félicitée pour son efficacité.

·         Le Royaume-Uni : cette licence britannique est connue pour être l’une des plus sérieuses de ce secteur. Le point faible de cette accréditation, c’est le taux d’imposition qui pourrait faire peur à beaucoup d’entreprises de jeux. En outre, cette imposition est de 15% elle est la plus élevé du secteur. Les joueurs sont la préoccupation principale à tel point que cette licence propose une procédure simplifier pour chaque litige et ils sont tous pris au sérieux.

  • Curaçao 
  • Malte
  • Arjel 

 

Casino Du Mois

par Bertrand Karnet
16/06/2019
par Bertrand Karnet
16/06/2019

Recevez chaque semaine toutes les promos dans notre newsletter

Profitez des meilleures offres pour jouer en ligne, des super packs
de bienvenue et des bonus exclusifs en vous inscrivant!

En vous inscrivant vous acceptez les termes et conditions du site.
Vous pourrez vous désinscrire en un clic.
Copyright © 2019, JouerEnLigne FR | Encyclopedia