Pas de casino à Paris

Jouer Enligne FR Nathalie kosciusko morizet s’oppose à un casino à paris
par Liza Sternkatz  |  16/10/2014
casino à paris

Démarche politique ou coup de pouce au groupe Barrière? Anne Hidalgo a récemment été prise de court par Nathalie Kosciusko-Morizet. En effet cette dernière s’oppose fortement au projet d’un casino à Paris.

Tournant politique pour le projet d’implantation de casino à Paris. Le préfet Jean-Pierre Duport s’apprête à remettre son rapport sur la fermeture des cercles des jeux à Bernard Cazaneuve, ministre de l’Intérieur, tandis que l’UMP Nathalie Kosciusko-Morizet elle, cause des tords inopinés à la maire socialiste de paris, Anne Hidalgo, en s’opposant au projet d’un établissement de jeu à Paris.

«La gauche mange son chapeau là-dessus parce qu’ils se disent que c’est un moyen de récupérer non pas 15 millions d’euros comme le dit le préfet Duport mais probablement de l’ordre de 80 millions. On nous dit que ça serait plus moral que les cercles de jeux mais si on veut réglementer les cercles de jeu on peut le faire aussi.» Nathalie n’y voit que des avantages financiers mais elle défend aussi le casino d’Enghein, appartenant au groupe Barrière. Elle explique sa spécificité :  «Il y a aujourd’hui un équilibre qui a été trouvé avec un gros casino à Enghien».

Tandis que Nathalie Kosciuko-Morizet n'hésite pas elle a prendre partie pour le casino d’Enghein, le PDG du groupe Barrière lui même, Dominique Desseigne, reste silencieux à ce sujet. On lui connaît tous une très certaine proximité avec Nicolas Sarkozy, ce qui ne l’avantage pas spécialement dans ce dossier à tendance politique.

Le casino d'Enghein pas très convaincu

Le monopole dont dispose à ce jour le groupe Barrière en Ile-de-France l’a fait devenir millionnaire. En 2014, il a fait 10 millions d’euros de résultat net, rien qu’avec le casino d’Enghein, ce qui représentait 23 pourcent de la marge du groupe. Compréhensible qu’il n’ai pas envie de partager sa mine d’or.

Et même s’il devait emporter un éventuel appel d’offre pour un casino dans Paris intra-muros, «il n’est pas certain que 1+1 fasse 2 car Paris cannibaliserait Enghien qui perdrait une importante clientèle touristique», dit-on dans l'entourage de Desseigne.

De plus, personne n’a jamais dit que Paris n'abriterait qu'un seul casino… Les groupes Partouche et Joa guettent cette ouverture.

La mission actuelle du ministre de l'intérieur est de trouver une solution alternative au statut du cercle des jeux d'argent. D’après lui il n’est pas assez contraignant et trop sujette aux fraudes. Suite à ses problèmes le ministre de l'intérieur à demandé du préfet Dupont de présenter un rapport contenant deux options possibles : la réforme du statut des cercles de jeux en les rendant société commerciale, ou bien l'ouverture d’un ou de plusieurs casinos.

Le gouvernement est clairement pour l’ouverture de casinos bien que cela pourrait être compliqué de modifier la loi de 1920 interdisant tout casino à moins de 100 kilomètres de la capitale (Enghein est une exception), puis par la suite créer une délégation de service public ce qui demande l’accord du conseil de Paris mais il semblerait que Anne Hidalgo ne détient plus la majorité...

Nathalie Kosciusko-Morizet s'en mêle

Nathalie Kosciusko-Morizet en effet, forme une petite équipe contre l’implantation de casino à Paris, en passant par des voix écologistes et communistes.

Et voilà, après de nombreuses semaines de questionnements, de doutes et de retournements de situation c’est la fin de l’aventure. Tout a commencé au mois d’avril, le gouvernement français annoncé le début d’un projet potentiel d’ouvrir un voir plusieurs casinos terrestres dans la capitale. Après de nombreux reproches et complications le projet est annulé. Le casino d’Engheins-les-Bains qui y voyait trop de concurrence doit se réjouir de cette dernière nouvelle en sachant qu’il était et qu’il reste donc le seul casino implanté en Ile-de-France.

Meilleurs casinos - juin 2020
Nom du casino
Note des utilisateurs
Bonus de bienvenue
 
146+ avis de joueurs
200% jusqu'à
1000€
+20 free spins
151+ avis de joueurs
100% jusqu'à
100€
ou 50% jusqu'à 500€
113+ avis de joueurs
100% jusqu'à
400€
+20 free spins
103+ avis de joueurs
100% jusqu'à
1000€
et ça continue!
111+ avis de joueurs
Recevez
25 free spins
à l'inscription
115+ avis de joueurs
400% jusqu'à
800€
+ sur autres dépôts
104+ avis de joueurs
Recevez
25 tours gratuits
sans dépôt requis
Plus de casinos

Il n’y aura pas de Las-Vegas parisien

Bernard Cazeneuve a finalement tranché après des longues semaines de débats. Il n’y aura pas de Las-Vegas parisien ! Le préfet Duport qui était en charge de ce dossier délicat a remis sa décision finale. Dedans on y trouve une préconisation à la création de “clubs” de jeux plutôt que l’ouverture de casino. Ces établissements, déjà nombreux à Londres sont plus selects (les joueurs sont sélectionnés sur le volet) et très encadrés.

Depuis 2008, la ville avait déjà fait fermer huit des dix cercles de jeux existants à Paris. Ils étaient accusés d’avoir des liens avec le grand banditisme et de transiter de l’argent sale en grande quantité. Ainsi, l’ouverture de ces clubs serait un bon compromis permettant de satisfaire les demandes des passionnés de jeux et de gérer la provenance des fonds tout en minimisant les risque de fraudes fiscales ou autre action illégale.

Il faut bien sûr garder en mémoire qu’il y a très peu de capitales européennes à ne pas avoir de casinos. En fait, il y a seulement Paris et Rome dans ce cas la ! Le ministre de l'intérieur va donc se concentrer sur la création de ce projet, pour permettre à ces clubs de jeu de voir le jour en début 2016.

D’après le rapport de Deport, la demande de jeu non satisfaite en Ile-de-France atteint la somme de 464 millions d’euros annuels. Sans compter les touristes qui se pressent encore très nombreux dans la capitale française et qui pourraient également être attirés par ces établissements de jeux.

Une scène politique peu entousiasthe

On en avait beaucoup parlé en effet, mais on était pas les seuls. Car il se trouve que ce projet de casinos parisiens avait aussi fait beaucoup de bruits chez les politiciens français. Anne Hidalgo, la maire de la ville, elle même avait exprimé publiquement ses rétractations sur le sujet. Les casinos ne sont pas “sa tasse de thé” il semblerait. Mais ce n’était pas la seule, Nathalie Kosciusko-Morizet, chef de l’opposition, avait également largement critiqué ce projet, accusant la gauche de l’envisager pour des « raisons strictement financières ». La présidente du groupe UMP au Conseil de Paris avait ajouté que ce projet n’était pas un moyen de récupérer 15 millions d’euros, comme annoncé par le préfet Duport dans son rapport, mais probablement 80 millions d’euros annuels. Pour appuyer son argumentation, cette dernière avait aussi déclaré que si le gouvernement voulait réglementer les cercles de jeux, il pourrait le faire également. Cette dernière avait refusé de rencontrer le préfet pour parler avec lui directement de ce problème.

Donc en bref, pas de casinos terrestres pour l’instant à Paris mais un nouveau projet dont on risque de parler et d’en entendre pendant encore pas mal de temps. Le gouvernement a expliquerait que ces clubs seraient ouverts en période de “test” de 5 ans.

Comme dans les cercles de jeux déjà existants, ils n’y aura pas de machines à sous dans ces clubs, mais seulement des jeux de tables. Comme par exemple le poker, le baccara et la roulette. Cependant, ces clubs de jeux ne seront pas gérés comme des associations à but non-lucratifs, mais bel et bien comme des sociétés commerciales.

Toutefois ces clubs de jeux parisiens ne réjouissent pas la totalité des casinotiers comme par exemple le directeur du groupe Partouche, Fabrice Paire qui a fait savoir que ce projet manquait d’ambition d’après lui. Il est pour l’ouverture de vrais et grands casinos dans la capitale.

Affaire à suivre.

 
Casino du mois

Recevez chaque semaine toutes les promos dans notre newsletter

Profitez des meilleures offres pour jouer en ligne, des super packs
de bienvenue et des bonus exclusifs en vous inscrivant!

En vous inscrivant vous acceptez les termes et conditions du site.
Vous pourrez vous désinscrire en un clic.
Copyright © 2020, JouerEnLigne FR | Encyclopedia