Le jeu Speculation

Speculation

Traduit et adapté d’un texte de David Parlett, in Une Histoire des Jeux de cartes, Oxford University Press, par Benjamin Weil, 2019

Speculation tel que joué dans le roman Manfield Park de Jane Austeen. Angleterre, XIXe siècle

Ce jeu de cartes familial et facile est apparu vers la fin du XVIIIe siècle et a disparu environ cent ans plus tard. La romancière anglaise Jane Austen le mentionne à plusieurs reprises, notamment dans ce passage de Mansfield Park:

«  - Que dois-je faire, Sir Thomas? Whist ou speculation; lequel m'amusera le plus?

     Sir Thomas, après un moment de réflexion, recommanda le jeu speculation. Il était lui-même joueur de whist et pensait que cela ne l’amuserait peut-être pas beaucoup de l’avoir pour partenaire. »

Dickens le mentionne également dans The life and adventures of Nicholas Nickleby (1839), tandis que Charles Pardon, dans The Card Player (1868), affirme que "comme jeu de Noël amusant,  speculation n’a pas de rival". Le jeu Speculation apparait aussi dans Amusements Indoor, Jeux de cartes et Fireside Fun de Cassell (1881), mais il devait être en voie de disparition à ce moment-là, car il n’est pas mentionné du tout dans Complete's Hoyle (1897) de Foster, par ailleurs très complet.

La description suivante est tirée de l'édition de 1847 des Jeux de Hoyle. Par une coïncidence extraordinaire, le même libellé se retrouve dans le Hand-Book of Games de Bohn (1850).

Speculation selon Hoyle, d’après une édition de 1874

Il s’agit d’un jeu circulaire bruyant, auquel plusieurs joueurs peuvent jouer, en utilisant un jeu complet de cartes, selon la même formule que celle du whist, avec des pions, d’une valeur convenue entre les participants. Le plus grand atout, dans chaque transaction, remporte la poule; et si aucun atout n’est traité, le joueur recoupe à nouveau et l’événement est décidé au tour suivant. Trois cartes sont ensuite distribuées à chaque joueur, une à la fois, et une autre présentée comme atout au donneur qui aura le privilège de la vendre au plus offrant, à moins que ce ne soit un as, auquel cas il remporte la poule. Les cartes ne doivent être montrées que de la manière suivante: la main la plus âgée montre la plus forte de ses trois cartes, sur lesquelles les joueurs peuvent, s’il s’agit d’un atout supérieur à celui du donneur, spéculer à nouveau. Lorsque c’est fait, celui qui est assis à côté de l'acheteur est considéré comme la main la plus âgée et montre la plus haute de ses cartes; mais si la première carte affichée ne prouve pas un atout supérieur, alors ce sera la suivante afin que le premier joueur montre la plus forte de ses cartes, et ainsi de suite, les joueurs continuent de spéculer à leur guise, jusqu'à ce que toutes les cartes soient découvertes, et que le possesseur du plus grand atout gagne la poule.

N.B. Le détenteur de l'atout, que ce soit par achat ou autrement, est dispensé de montrer ses cartes par rotation, il doit les garder cachées jusqu'à ce que toutes les autres aient été retournées.

Pour bien jouer à ce jeu, il suffit de rappeler quelles cartes supérieures de la combinaison atout sont apparues dans les offres précédentes et de calculer ainsi la probabilité que l'atout proposé se révèle le plus élevé de l'opération.

Speculation selon Parlett, tel que reconstitué pour le film Mansfield Park 

Préliminaires

Tout le monde commence avec le même nombre de jetons et, au début de chaque transaction, passe d'un pot à l'autre. Distribuez trois cartes faces cachées sur la table devant chaque joueur, puis tournez la carte suivante de la pioche pour créer une suite d'atout. (Il ne s’agit pas d’une quelconque astuce, l’atout, dans ce jeu,  seule la couleur compte pour gagner.)

Objet

Être en possession de l'atout le plus élevé quand toutes les cartes en jeu ont été exposées. Pour ce faire, les cartes se classent par ordre décroissant : AKQJ1098765432.

Jeu

Le revers de l'atout appartient de plein droit au croupier. Par conséquent, s'il s'agit d'un As, le croupier gagne sans jouer davantage. S'il ne s'agit pas d'un As, mais d’une carte suffisamment élevée pour intéresser quelqu'un d'autre, il peut proposer de l'acheter au revendeur, qui peut ensuite le négocier, le vendre aux enchères ou le conserver, selon les préférences.

 Chacun à son tour, en commençant par le joueur situé à la gauche du revendeur - ou, si le turn-up a été vendu, remonte la carte du dessus de sa propre pile. Cela continue en rotation, mais en omettant le joueur qui possède actuellement l'atout le plus élevé. Si et quand un atout est plus élevé que celui affiché précédemment, le joueur qui l’a retourné peut le proposer à la vente à un prix mutuellement acceptable ou refuser de le vendre. Dans les deux cas, le jeu continue à partir de la gauche du possesseur du plus grand atout pour être ensuite omis.

 En outre, n'importe qui peut à tout moment proposer d'acheter non pas nécessairement le meilleur atout visible, mais toute carte cachée ou appartenant à un autre joueur. L'acheteur ne peut pas les regarder, mais doit les placer face cachée au bas de sa pile et les retourner dans la suite de la partie. Le moment de se livrer à cette spéculation arrive quand vous possédez l'atout le plus élevé et que vous voulez empêcher quelqu'un d'autre de faire mieux.

Fin

Le jeu se termine lorsque toutes les cartes ont été révélées, ou lorsque quelqu'un tourne l'As, et que celui qui a l'atout le plus élevé remporte le pot.

Variantes

1. Toute personne qui monte un Cinq ou un Valet ajoute un jeton au pot. (Cette variante semble être une option irlandaise empruntée au jeu Spoil Five.)

 2. Une main de secours est distribuée et révélée à la fin du jeu. Si elle contient un atout plus élevé que celui du gagnant potentiel, le pot reste intact et sera ajouté à celui de la prochaine transaction.

Références

Aldenham, Lord (Gibbs, G H) The Game of Ombre (London 1874)

Benham, W. Gurney Playing Cards (London 1931)

"Cavendish" (= Henry Jones), Card Essays (London 1879)

Chatto, William Andrew Facts and Speculations on the Origin and History of Playing Cards (London, 1848))

Parlett, David The Oxford Guide to Card Games, 1991

All rights reserved © 2021 JouerEnLigne FR