Jeu de cartes : Le Coucou

Texte traduit et adapté d'un document issu du site Pagat.com de John McLeod. 2018

Le Coucou (Cuckoo en anglais), est un jeu qui répond à plusieurs noms à travers le monde pour des règles spécifiques qui peuvent changer selon le pays et parfois même la région. Cet article évoquera dans un premier chapitre les règles du Coucou dans sa forme générique la plus répandue. En général, on le trouve sous le nom de Chase the Ace, chassez l'As, ou encore Ranter Go to Round au Royaume-uni et le jeu du Coucou en France où l'appellation plus officielle "Hére" est moins répandue. Ce jeu de cartes ressemble à d'autres jeux plus anciens possèdant eux aussi plusieurs noms, plusieurs règles et se retrouvent tous dans les encyclopédies de jeux de 1725 "l'Académie universelle des jeux"' écrit par Théodore Legras à Paris.

Par ailleurs, il existe aussi un jeu de cartes du Coucou qui se joue avec des cartes spéciales et change radicalement du jeu traditionnel. Dans la version originelle du Coucou, il est nécessaire d'utiliser un jeu de 52 cartes traditionnel auquel vous enlevez les jokers. On fait habituellement le tour de la table dans le sens des aiguilles d'une montre. Cette règle est conseillée, mais vous pouvez très bien faire l'inverse.

Les Règles du jeu du Coucou : les bases du jeu

Pour une partie de 1 à 6 joueurs, un jeu de 32 cartes est utilisé et pour plus de joueurs, ce qui est conseillé, un jeu de 52 cartes est requis. Tout commence avec les vies: chaque joueur en a trois pour toute la partie et doit mettre sa mise dans un pot.. Pour chaque main, une seule carte cachée.

La valeur des cartes :

  • l'as est la carte la plus faible

  • Le roi est la carte la plus forte

De la plus haute à la plus basse : Rois, Dame, Valet, dix, neuf, huit, sept, six, cinq,  quatre, trois, deux , un, As.

Les couleurs des cartes ne sont pas considérées das le jeu du Coucou, seule la valeur importe.

Le donneur a une place particulière et particulièrement avantageuse. Il doit distribuer une carte à chacun dans le sens contraire d'une aiguille d'une montre. Pour lui, il se sert trois cartes. L'avantage est assez net, mais comme le rôle tourne, selon un sens prédéterminé, l'avantage est lissé. Le donneur va choisir une carte parmi les trois et sans doute la meilleure. C'est ensuite sous le tas de cartes qu'il met les deux qu'il ne souhaite pas conserver.

Jeu du Coucou : Comment ce déroule une partie  ?

Le joueur a deux possibilités : soit il garde sa carte, soit il l’échange avec le joueur à sa droite si il pense qu'elle sera plus forte. Si le joueur d'à coté a un Roi, il peut refuser et déclarer « Coucou ». Le « Coucou » garde donc sa carte, et c'est donc le joueur placé à sa droite qui va devoir échanger sa carte. A moins bien sur d'avoir lui aussi un Roi en main.

Attention, le donneur n'a pas le droit d’échanger sa carte. Une fois le tour terminé, chacun montre sa carte et la plus forte remporte le tour. Si deux joueurs ont la même carte la plus faible, ils sont tous les deux perdants. La partie se solde lorsque il n y a plus de jetons en jeux. Celui qui les a tous perd la partie.

Les jetons sont parfois remplacés par des pièces de monnaie, mais le jeu reste un jeu de cartes de divertissement et a été classé comme tel dans les ouvrages qui font autorité depuis le 18eme siècle. Le peu d'argent joué ; quand il y en a, ne permet pas de classer le jeu de cartes dans la section jeu d'argent. Il est officiellement considéré comme un jeu de divertissement. C'est la version de base du Coucou. Nous allons donc voir maintenant une autre grande version de ce jeu de cartes. Elle a pour base le Coucou, mais le changement profond des règles modifie l'impact du rôle de donneur.

Le Coucou  version « As qui court »

« L'As qui court» représente le chemin de l'as dans cette variante qui passe de main en main, sauf si évidemment il se fait bloquer par le fameux « Coucou ». Il y a donc des différences notoires avec la règle originale et notamment pour le donneur. Pour commencer, le donneur ne prend plus trois cartes, mais une carte comme tous les autres joueurs. C'est le joueur qui est à gauche qui fait l’échange avec celui distribue. Le donneur ne peut jouer sa carte uniquement en l’échangeant avec la carte qui au talon du tas. Et on dit pas «  Coucou «  quand on a un roi, mais on le pose sur la table de jeu la face découverte. Cette version est vraiment intéressante puisque le donneur perd son avantage. C'est donc une version qui avec des règles communes au Coucou change de tout au tout. L'as qui court permet donc de renouveler le jeu et découvrir de nouvelles stratégies pour devenir un crack à ce jeu de cartes. Ce jeu étant apparu après le «  Coucou » on peut imaginer que ses créateurs ont voulu renouveler leurs parties de cartes entre ami.

Le jeu de carte Coucou  a été décliné dans des jeux différents, comme des jeux de plateaux et plus original avec une machine en sous ligne ! Ce jeu de carte connaît un regain de popularité. On commence même à le trouver en ligne.

On trouve une description complète du Coucou et de ses règles dans le Rapport de jeux de Peter Sarret.
l'Académie universelle des jeux, par Théodore Legras, 1725 à Paris.



All rights reserved © 2019 JouerEnLigne FR